Les troubles « dys » apparaissent au cours du développement de l’enfant, avant ou lors des premiers apprentissages, et persistent à l’âge adulte.

Ils représentent 8 à 10% de la population en France mais aucune étude fiable n’est encore chiffrée.

Ces troubles induisent des difficultés tant sur la vie scolaire, professionnelle et sociale et peuvent induire des troubles psycho-affectifs. Il n’existe pas de troubles sensoriels (audition, ouïe …), ni de troubles psychiatriques associés.

Les troubles « dys » sont innés, ils sont appelés Troubles Spécifiques des Apprentissages (TSA)lorsqu’ils touchent essentiellement les apprentissages scolaires.

Ces troubles des apprentissages se classent en 5 catégories :

  • La dyslexie, la dysorthographie qui touchent l’acquisition du langage écrit.
  • La dysphasie qui touche le langage oral.
  • La dyspraxie, la dysgraphie qui touchent le développement moteur et les fonctions visuo-spatiales.
  • Les troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité qui touchent les fonctions d’attention et d’exécution (TAH/SH).
  • La dyscalculie qui touche les activités numériques.