Les troubles « dys » ne se limitent pas à la scolarité, ils perturbent également la vie quotidienne.

Il est important de pouvoir établir une relation de confiance entre l’enfant « dys », les parents de l’enfant et les personnes intervenant dans la rééducation de ce dernier (orthophoniste, orthoptiste,  psychomotricien, ergothérapeute, neuropsychologue, médecin traitant,…), pour être efficace.

Effectivement, cette relation permettra aux parents de pouvoir obtenir des conseils et astuces auprès des professionnels pour pallier à certaines difficultés rencontrées à la maison.